• Victoria Afanasyeva

Mots croisés antialcooliques

Neuvième et dernière “image” de propagande de l'Union des Françaises contre l'alcool.

Recto de la carte postale “Mots croisés”, c.1941. Delcampe, boutique du vendeur pampinou.

Cette “image” qui n'en est pas une est trouvée sur le site Delcampe. Contrairement aux autres cartes postales illustrées produites par l'Union des Française contre l'alcool, celle-ci ne contient pas de dessin, mais des mots croisés.


En haut de la carte se trouve la grille assez classique, mais il faut remarquer qu'elle semble être collée à la main. Les définitions sont placées en bas, et elles ne sont pas toutes antialcooliques : on y trouve un “affreux” vice (1 vert.) ou “le buveur n'en a pas, célèbre pastorale” (9 vert.) aussi bien que des énigmes généralistes du genre “s'enrichit” (9 hor.) ou “instrument de concorde, affecta Charles VII” (7 vert.). Au pied de la carte, une phrase soulignée en gras précise que les solutions paraissent dans les pages de L'Étoile Bleue, périodique mensuel de la Ligue Nationale contre l'alcoolisme. Ainsi, le recto de la carte postale ne permet ni de dater l'objet, ni d'identifier l'Union des Françaises contre l'alcool. À ces fins, il faut étudier le verso que le vendeur a heureusement scanné et mis dans son annonce.

Verso de la carte postale “Mots croisés”, c.1941. Delcampe, boutique du vendeur pampinou.

Au verso des mots croisés, on trouve deux éléments précieux : la date écrite à la main en haut à gauche indique que la carte était en circulation en 1941, et le nom de l'Union des Françaises contre l'alcool accompagné d'adresse “147 boulevard Saint-Germain Paris” nous renseigne sur le producteur de l'objet. L'Union a fusionné avec la Ligue Nationale contre l'alcoolisme au tournant des années 1934/1935 et elle a emménagé dans le siège social de celui-ci en mars 1935. Par suite de la fusion, L'Étoile Bleue a commencé à publier régulièrement des procès-verbaux des réunions de l'Union : jusqu'au juin 1939, il n'y est pas question d'éditer un nouvel objet de propagande. On peut donc supposer que la carte postale soit produite entre 1939 et 1941 ; le contexte de la guerre et des difficultés, voire l'impossibilité d'imprimer des matériaux illustrés expliquerait ainsi le procédé de collage de la grille à la carte.


Bien que l'Union des Françaises contre l'alcool apparaisse dans les archives jusqu'en 1952, il paraît qu'elle était complètement inactive au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Ainsi cette carte postale avec les mots croisés serait-elle le dernier objet de propagande produit par l'association féminine.