• Victoria Afanasyeva

Marie Mauger

Née le 16 septembre 1867 à Sancerre (Cher), décédée le 25 février 1932 à Paris (8e). Nom de jeune fille : Marguerite Louise Marie Bailly


À gauche - Marie Mauger. Cliché imprimé à l'Excelsior, le 25 septembre 1919.

Épouse d'Hippolyte Mauger, député socialiste, Marie Bailly est institutrice, militante syndicaliste, féministe, pacifiste et secrétaire générale de la Fédération des amicales d’institutrices et d’instituteurs. En mai 1916, elle est l’une des premières à donner son adhésion à l'appel de l’Union des Françaises contre l’alcool.

Premier appel de l'Union des Françaises contre l'alcool, mai 1916. AN F7/13594

Le 26 janvier 1917, à 10h30, une grande délégation se rend chez le président du Conseil des ministres pour demander au gouvernement l’interdiction de la consommation de l’alcool de bouche pendant la guerre. Marie Mauger fait partie de cette délégation, composée de dirigeants de la Ligue Nationale contre l'alcoolisme et de personnalités politiques et médiatiques militant contre l'alcool(isme), comme le député Ferdinand Buisson, la présidente de la section d'hygiène du Conseil National des Femmes Françaises Gabrielle Alphen Salvador, ou encore Suzanne Pérouse, présidente de l'Union des Femmes de France.


Cette visite ne porte pas de fruits au mouvement antialcoolique, encore perturbé par le contexte de la guerre mais commençant déjà à se rétablir.


Le nom de Marie Mauger n'apparaît plus dans les sources antialcooliques. L'engagement de cette femme au mouvement semble passager et s'inscrit dans l'enrôlement des femmes dans l'action sociale en général, et dans la lutte contre l'alcool(isme) en particulier, ce dernier étant stimulé par la propagande menée pendant la Guerre 14-18 par la principale feuille féministe La Française.