• Victoria Afanasyeva

Dimanche, le 28 janvier 1917 - UFCA au Trocadéro

Mis à jour : juin 5

Grande manifestation publique de l'Union des Françaises contre l'alcool au Palais du Trocadéro

Photo de la tribune lors de la manifestation publique de l'UFCA au Trocadéro. L’Excelsior, 29 janvier 1917.

Peu après sa création et la diffusion de son premier appel, l'Union des Françaises contre l'alcool organise sa première grande manifestation publique. Elle a lieu le dimanche, 28 janvier 1917, à 14h30, dans la salle des fêtes du palais de Trocadéro, dans le contexte de la pénurie du charbon qui rend difficile le chauffage décent des locaux.

Quelques grands quotidiens, tels que Le Temps, L'Écho de Paris, ou Le Journal des débats, publient des annonces pour l'événement. Celui-ci est gratuit, mais pour avoir des billets, il faut s'adresser au siège de l'UFCA qui se trouve à l'École Nationale des Ponts et Chaussées (28 rue des Saints-Pères).


Louis Barthou (1862-1934), homme politique et ancien président du conseil des ministres, préside la réunion.

Prennent la parole :

Julie Siegfried (1848-1922), féministe, philanthrope et présidente du Conseil National des Femmes Françaises. Elle appelle les femmes à se mettre en lutte contre l'alcoolisme et à adhérer à l'UFCA.

Gustave de Lamarzelle (1852-1929), sénateur du Morbihan, souligne le rôle primordial de la législation dans la lutte antialcoolique.

Arthur Groussier (1863-1957), député de la Seine, franc-maçon et syndicaliste, fait "un vibrant réquisitoire contre l’alcool, le pire ennemi de la classe ouvrière" (Le Temps, 29 janvier 1917).

Enfin, Maître Henri-Robert (1863-1936), avocat et historien, conclut sur les dangers de l'alcool et l'importance de la législation dans le combat contre ce fléau.


La manifestation se clôt par La Marseillaise interprétée par l'ensemble militaire du 237e territorial.


Les journaux ne communiquent pas de chiffres de l'assistance. Ils se contentent pas écrire qu'“un très nombreux public y assistait” (Le Figaro, 29 janvier 1917), que c'était “un public vibrant, avide de s'émouvoir” (La Française, 3 février 1917) et que la manifestation “a eu un plein succès” (Le Journal des débats, 30 janvier 1917).

C'est précisément cette avalanche de résumés de l'événement, parus dans une vingtaine de périodiques généralistes, qui procure une belle publicité pour l'UFCA. Voici une liste non exhaustive de titres ayant écrit sur la manifestation du 28 janvier :

  • L’Action française, 25/01, 29/01,

  • L’Auto, 29/01,

  • Le Courrier de Saône-et-Loire, 3/02,

  • L’Écho de Paris, 28/01,

  • L'Éclair, 29/01,

  • L’Étoile Bleue, mars-avril 1917

  • L’Excelsior, 29/01,

  • Le Figaro, 15/01, 28/01, 29/01,

  • La Française, 28/01, 3/02,

  • Le Gaulois, 28/01, 29/01,

  • L’Homme enchaîné, 29/01,

  • L’Humanité, 28/01, 30/01,

  • L'Intransigeant, 29/01,

  • Le Journal, 29/01,

  • Le Journal des débats politiques et littéraires, 29/01,

  • Le Matin, 29/01,

  • Le Mémorial de la Loire et de la Haute-Loire, 29/01,

  • L’Ouest-éclair, 29/01,

  • Le Petit journal, 29/01,

  • Le Petit Marseillais, 29/01,

  • Le Petit Troyen, 29/01,

  • Le Protestant béarnais, 3/03,

  • La République Française, 29/01,

  • La Semaine Religieuse, 29/01,

  • Le Sémaphore de Marseille, 28/01,

  • La Société végétarienne de France, mars 1917

  • Le Temps, 26/01, 29/01.