• Victoria Afanasyeva

147 boulevard Saint-Germain, Paris 6e

Siège social de la Ligue Nationale contre l'alcoolisme pendant 56 ans, entre l'automne 1911 et l'automne 1967.

Siège social de la Ligue Nationale contre l'alcoolisme, 147 boulevard Saint-Germaine. Juste devant - une bouche du métro, station Saint-Germain-des-Prés (aujourd'hui la ligne 4). Carte postale, avant 1915.

En automne 1909, le secrétaire général de la Ligue Nationale contre l'alcoolisme (LNCA) annonce aux membres du comité d'administration la décision de transférer le siège social de l'association, se trouvant depuis quelques années 50 rue des Écoles (Paris 5e).

« [...] le Siège social actuel étant devenu beaucoup trop exigu par suite du développement grandissant de la Ligue et des services qui s'y rattachent, il serait intéressant avant de transférer le Siège social dans un local plus grand, de louer pour un an une boutique dans une rue très fréquentée." (Conseil d'administration du jeudi 28 octobre 1909)

Les recherches durent plusieurs mois. Un espace situé 147 boulevard Saint-Germain retient l'attention de la direction : idéalement placé au carrefour très animé devant une bouche du métro et en face de l'Église Saint-Germain, le local possède une grande vitrine qui offrira de la visibilité tant recherchée par la Ligue.

Le bail est signé le 20 mai, mais les bureaux déménagent seulement à partir du 1er octobre 1911. Pendant la Grande Guerre, la LNCA économise de l'argent suite à la mobilisation de ses employés et à la suspension de son bulletin, et décide de louer un local plus vaste situé dans le même immeuble (à droite sur la photo ci-dessus).


Espace de propagande

Dès le départ, le siège social de la LNCA est imaginé en tant qu'espace de promotion des idées antialcooliques. La propagande se déroule tant à l'extérieur, grâce à des images et à des figurines exposées dans les vitrines, qu'à l'intérieur.

Dessin représentant les vitrines du siège social de la LNCA lors de la vente annuel au profit de l'association, en 1930. On distingue des moulages représentant des organes saines et ceux des alcooliques. L'Étoile Bleue, avril 1930.

En temps normal, des tableaux, des affiches et des graphiques décorent les murs du local. Victorine Lecoy, agent du siège, y accueille régulièrement des groupes scolaires avec des causeries antialcooliques. Souvent, ces visites se terminent par un goûter amical.


En automne 1925, la LNCA organise une exposition antialcoolique permanente, avec une entrée libre :

Dans notre exposition figurent différents échantillons des crus des vins sans alcool, Challand, Farré, Jugivor, Quotidien, dont nous avons installé une dégustation gratuite. (L'Étoile Bleue, décembre 1925)
Le siège social de la LNCA au moment de l'exposition antialcoolique en automne 1925 (L'Étoile Bleue, décembre 1925)

Concours antialcooliques pour les enfants

La propagande auprès des enfants est l'un des objectifs prioritaires du mouvement antialcoolique. Tous les ans, la LNCA organise un concours de rédaction sur des sujets (anti)alcooliques, et les auteurs des meilleures copies sont décorés lors d'une manifestation solennelle en Sorbonne.

Au début, dans les années 1910, le concours était réservé aux écoles de Paris et du département de la Seine. La première étape se déroulait dans les écoles, puis les meilleurs enfants étaient invités au siège social de la LNCA pour passer de nouvelles épreuves écrites. Les filles et les garçons avaient différents sujets à traiter. La photo ci-dessous représente les garçons, élèves des écoles parisiennes et du département de la Seine, en train de passer l'épreuve en 1918.

La photographie est sans doute prise au moment des épreuves écrites du concours scolaire antialcoolique, organisé tous les ans par la LNCA. Près de la porte, au centre-droit de l'image, se trouve un homme : sans doute, Frédéric Riémain, secrétaire général de la LNCA. Gallica, photographie, 1918.

Dans les années 1920, ces concours sont étendus à toute la France et se déroulent désormais complètement à distance.


Consultation gratuite pour les alcooliques

Brièvement, au milieu des années 1920, la LNCA organise un accueil réservé aux alcooliques et à leurs familles. Les mercredis, cette activité particulière est encadrée par Victorine Lecoy, agent du siège, en présente d'un médecin. Or la santé fragile de la précieuse employée de la Ligue la force de se retirer de l'action en 1928, et l'association peine à trouver le relais.

Les vitrines du siège social en 1926-1927. À droite, face à la caméra - Victorine Lecoy, agent du siège. Les mercredis, elle accueille des alcooliques et leurs proches. L'Étoile Bleue, novembre 1927.

À part ces activités particulières, le siège social accueille d'autres événements comme des séances du conseil d'administration de la LNCA et de la commission antialcoolique intérassociative, des conférences antialcooliques pour un cercle restreint des personnes - comme la Conférence Internationale d'études contre l'alcoolisme, première réunion internationale après la Guerre 14-18 -, ou encore des visites spontanées des personnes désirant s'informer ou laisser leurs signatures sur les pétitions organisées par l'association. La dernière illustration représente les vitrines du siège en 1926-1927, au moment où la LNCA recueillait des signatures en faveur de la pétition pour la limitation du privilège des bouilleurs de cru.