• Victoria Afanasyeva

Emma Courthial

Mis à jour : juin 5

Secrétaire de l'Union des Françaises contre l'alcool

Caroline Emma Béchard est née le 26 juillet 1865 dans la commune de Pont-Saint-Esprit (Gard), dans la famille de maître d'hôtel et d'une fille de négociant. Elle se marie avec Barthélémy Siméon Courthial (1858-1930), négociant en vins à la réputation douteuse : chevalier de la Légion d'honneur, il est rayé des registres pour une affaire de tromperie sur la qualité de la marchandise vendue puis réhabilité (dossier 19800035/215/28249).


En 1906, le ménage habite à Montpellier ; c'est ici qu'en juin Daisy Meynard épouse Henri Schlœsing. Probablement, les futures présidente et secrétaire de l'Union des Françaises contre l'alcool font leur connaissance dans cette ville.


Vers 1907-1908, la famille Courthial quitte le sud de la France et s'installe à Paris. Après avoir passé quelques années dans le 9e arrondissement, les Courthial déménagent dans le 16e arrondissement, là où s'installera plus tard Daisy Schlœsing et, surtout, où habite Marguerite Fallot-Matter. Lorsque cette dernière fonde l'Union des Françaises contre l'alcool au printemps 1916, Emma Courthial n'y figure pas encore. Elle apparaît dans les listes des membres vers 1924 en qualité de secrétaire générale de l'association. À partir de cette date, son nom apparaît régulièrement dans les comptes rendus des événements antialcooliques ; elle signe également des dizaines de procès-verbaux et d'articles sur l'UFCA parus dans les pages de L'Étoile Bleue.

Stand de l'Union des Françaises contre l'alcool au Salon des arts ménagers de 1936. Emma Courthial remplit les fonctions de secrétaire générale de l'association depuis plus de 12 ans, et Daisy Schloesing vient d'être nommée présidente à la fin de l'année 1934 (Étoile Bleue, avril 1936)

Lorsque commence la Seconde Guerre mondiale, Daisy Schlœsing s'engage au front en tant qu'infirmière major. Emma Courthial reste seule à diriger l'association dont le siège s'installe désormais à son domicile, dans le 16e arrondissement.


Le Journal, 9 mars 1940.

Le 7 mars 1940, Emma Courthial fait partie d'une délégation antialcoolique reçue par le ministre de la Santé publique Marc Rucart : le but est de convaincre le ministre de renforcer les restrictions sur la consommation d'alcool dont le système des jours sans alcool. Or comme l'atteste l'extrait du Journal ci-contre, les sollicitations des antialcoolistes échouent.


Après cette date, Emma Courthial n'apparait plus dans les sources du mouvement antialcoolique. Elle décède le 6 février 1954 à Prémontré (Aisne).



Variantes du nom :

Caroline Fernande Reine Emma Béchard (nom de jeune fille)

Madame S. Courthial / Courtial

Madame E. Courthial / Courtial