• Victoria Afanasyeva

Madame la baronne de Staël-Hosltein

(enquête en cours)

Peu de choses me sont parvenues sur cette femme, davantage sur ses engagements dans la lutte antialcoolique. Voici comment j'ai résumé son activité :


La baronne de Staël-Holstein est membre bienfaiteur de la Ligue Nationale contre l’alcoolisme et présidente d’honneur d’une section antialcoolique cadette du 9e arrondissement de Paris. Au début des années 1910, elle assiste aux fêtes scolaires organisées par la Ligue en Sorbonne, et en mars 1912, elle est présente au meeting antialcoolique contre le vote de la Chambre des députés ajournant la limitation des débits de boissons. (Cherchez la femme : histoire du mouvement antialcoolique en France (1835-2013), thèse de doctorat, 2020, p. 761).


Je ne savais rien sur elle : son nom et le titre de baronne supposait seulement l'appartenance à la famille noble de Staël von Holstein. Entre décembre 1911 et décembre 1914, la baronne de Staël-Holstein apparaît à plusieurs reprises dans la chronique antialcoolique :

- elle est membre bienfaitrice de la Ligue Nationale contre l'alcoolisme (LNCA) ;

- elle est présidente d'honneur de la section cadette de la LNCA du 9e arrondissement, "L'Étoile Bleue du 9e", fondée en 1911 et située 43 rue Lafayette [en 1911, une certaine baronne Staël-Holstein habite effectivement à proximité, 39 rue de Clichy, voir Paris-Hachette 1911, p. 153];

- elle assiste aux événements organisés par la Ligue, tels que les distributions solennelles des récompenses et les Fêtes scolaires de La Sorbonne où l'on honore les élèves et leurs enseignants pour la propagande antialcoolique ;

- le 15 mars 1912, à la salle Wagram, elle prend part au meeting organisé par la LNCA pour protester contre le vote de la Chambre des députés qui ajourne la limitation des débits de boissons ;

- le 8 décembre 1914, la baronne de Staël-Holstein est présente à la séance du Conseil d'administration de la Ligue ;

- en outre, elle est membre du Comité des dames de l'Œuvre des jeux du soldat.


Il y a quelques jours, j'ai reçu une carte postale antialcoolique, dénichée sur Delcampe. Sur l'aperçu, on ne voyait pas la signature de la personne, et j'ai supposé qu'elle était envoyée par Paul-Maurice Legrain. Son père était sculpteur, auteur de l'œuvre représentée ; Paul-Maurice Legrain disposait d'une quantité importante de ces cartes postales qu'il envoyait à ses collègues, à ses amis et ennemis.

Carte postale représentant la sculpture d'Eugène Legrain, "Une puissance moderne". Ma collection

Quelle était ma surprise quand j'ai reçu la carte postale et vu la signature - "Bne de Staël" - et la date - "5 février 1912". Cela correspondrait donc à "ma" baronne de Staël-Holstein, et le cachet de la Ligue Nationale contre l'alcoolisme en était un autre indice. Voici ce que dit le message :


Chère amie,

Deux mots pour vous dire que je suis à l'état de Fontaine Wallace, ayant pris froid, et un très gros rhume hier ! Je ne puis sortir, et m'en excuse, désolée de [manquer] votre jour. Je vous embrasse "par la pensée" et irai vous voir à votre [...] lundi.

Votre amie,

Bne de Staël

Recto de la carte postale représentant "Une puissance moderne". Ma collection

La comparaison métaphorique de l'état de baronne de Staël avec une fontaine Wallace me paraît particulièrement amusante. Le destinataire du message reste inconnue, mais j'ose supposer qu'il s'agisse de la maréchale Foch (née Julie Bienvenuë), qui a "son jour" d'anniversaire justement le 5 février et qui est aussi sympathisante du mouvement antialcoolique. Reste à savoir si ces deux femmes, appartenant à la haute société, étaient amies et se fréquentaient...