• Victoria Afanasyeva

Le Marchand de plaisir - Arrière Alcool !

Première image de propagande de l'Union des Françaises contre l'alcool (UFCA)

Le Marchand de plaisir - Arrière Alcool ! Première carte postale éditée par l'Union des Françaises contre l'alcool, printemps 1916.

L'Union des Françaises contre l'alcool est créée au printemps 1916. D'emblée, elle organise une large campagne de propagande par la voie de la presse visant deux cibles : les hommes politiques et le grand public. L'UFCA publie un double appel, reproduit intégralement ou partiellement dans des dizaines de périodiques, et une carte postale Le Marchand de plaisir.


L'image se compose de deux parties. À gauche, une femme adulte protège quatre enfants : trois enfants sont derrière elle et le quatrième est devant, le dos tourné au spectateur. La femme a des allures de Marianne et tient une épée dans sa main droite, prête à passer à attaque. À droite, la mort est représentée sous les traits d'un squelette habillé d'un suaire et portant une faux. La particularité de cette représentation consiste en objets portés par la figure de la mort : ce sont des attributs des marchands d'alcool, à savoir de petits verres et deux bidons avec de l'alcool. L'un est porté sur le dos, il y est inscrit "Alcool, eau de vie, rhum", et l'autre est suspendu sur le bras gauche du squelette. Les mots du second bidon sont "V'la le plaisir - alcool".

Les parties supérieure et inférieure de la carte postale comportent également des informations. En haut, on lit le titre : "Le Marchand de plaisir". En bas, le nom de l'association et son adresse sont précédés d'une phrase que l'on attribue facilement à la femme-Marianne : "Arrière Alcool ! Ne touche pas à ma famille".

Enfin, la présence d'une signature et la mention de l'année permet d'identifier l'illustrateur - Louis Tinayre - et de situer la carte postale dans le temps.


Le dessin porte une double signification. D'un côté, le contexte de la Grande Guerre explique l'absence d'hommes adultes sur l'image - ils sont partis pour le front. Par conséquent, les femmes restent seules à élever leurs enfants. C'est à elles qu'incombe la tâche d'expliquer à leurs enfants les effets néfastes d'alcool et de les protéger ainsi dans l'avenir.

D'autre part, la représentation de Marianne laisse supposer que c'est la France qui protège ses "enfants" du "boche de l'intérieur" - l'alcool.

De cette manière, la carte postale est en parfait accord avec le double appel publié recto-verso et diffusé par l'Union des Françaises contre l'alcool au même moment (image ci-dessous). L'une face du feuillet est un appel "Aux femmes de France", et l'autre est un "Appel pressant des Mères et des Femmes Françaises au Parlement et au Gouvernement Français".

Double appel de l'Union des Françaises contre l'alcool, aux hommes politiques et au grand public, printemps 1916. Archives nationale, F7/13594.
Réédition de la carte postale "Arrière Alcool ! ", années 1920. Le Dessin est réalisé par Eugène Burnand "d'après Louis Tinayre". Delcampe, boutique du vendeur Cathaine.

Dans les années 1920, l'Union des Françaises contre l'alcool publie une réédition de cette carte postale. Elle demande à Eugène Burnand, illustrateur suisse avec qui l'association collabore depuis 1917, de reproduire l'image "d'après Louis Tinayre [Chavannaz]".


La date et le contexte de cette reproduction restent une énigme pour le moment.